Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 09:03
Le taux d'impostion sur les sociétés en France tue leur compétitivité.

En complément de l'article précédent, au moment où notre Premier Ministre ouvre le grand chantier d'une réforme fiscale qu'il veut fondamentale et totalement réformatrice, je vous donne en pièces jointes d'autres éléments de réflexion.

Le premier tableau est la synthèse d'une étude «Paying Taxes 2014» réalisée par la Banque Mondiale et le Cabinet PricewaterhouseCoopers, sur les différents taux d'imposition supportés par les entreprises dans l' Union Européenne.

On y voit que la France y occupe une bien peu enviable deuxième place avec un taux de 64,70% !

Ces chiffres méritent une petite analyse complémentaire :

Sur le plan des charges sociales, nous sommes les champions toute catégorie avec un taux de 51,7%, pour les «autres taxes» (Taxe sur les voitures de société,Contribution Foncière des Entreprises, etc......) avec un taux de 4,3%, nous sommes au 2ème rang derrière l'Estonie, et quand on regarde le taux de 8,7% pris en compte pour l'impôt direct sur les bénéfices des sociétés, il s'agit bien sûr d'une moyenne, mais elle s'approche plus du taux d'imposition des sociétés du CAC 40 que du taux normal de nos PME/PMI qui est de 33% .Ce taux mériterait donc un retraitement, qui même léger, suffirait à nous faire passer à la 1ère place.

Nous sommes la deuxième puissance économique européenne et nous avons un différentiel minimum de taux d'imposition de 15,3% avec la première : l'Allemagne !

En ce qui concerne la TVA notre taux normal est pour l'instant dans la moyenne, mais au 1er janvier 2014, il va passer de 19,6 à 20% et le taux intermédiaire de 7 à 10%.

Allez encore un petit effort et là aussi, on va passer en 1ère place.

Voilà , en résumé nous sommes les champions, un taux d'imposition réel de 33% sur les PME/PMI

(le 1er employeur de France), le plus fort taux de charges sociales, le second pour les autres taxes,

( mais je ne suis pas certain que cette étude prenne bien en compte les modifications discrètes déjà évoquées dans ce blog).

Et 1 , et 2 , et 3 zéro pointé pour cette situation !

Comment une entreprise en France peut-elle, dans ces conditions, améliorer sa compétitivité ?

Cela me semble hélas impossible et ce ne sont pas les mesures fiscales de saupoudrage comme le Pacte de Compétitivité qui apporteront la réponse.

Alors Mr le Premier Ministre, il va falloir être courageux et, ou très inventif, soit en diminuant d'une manière significative les charges sociales de l'Etat Providence, soit en en faisant payer une partie par d'autres contributeurs, que les entreprises.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le banquier entrepreneur - dans Economie Business Entreprenariat
commenter cet article

commentaires

iwi@Fonds d'investissement 04/12/2013 12:04

Avec ses taux d'impositions y aura surement pas une compétitivité c'est impossible , il nous faut surement une solution Merci pour votre article

Richard 27/11/2013 19:21

Rebonjour,

Au fait dans le secteur hôtelier en plus l'urssaf est en train de reintégrer tous les auto entrepreneurs tant bien même qu'ils aient payés leurs cotisations. Quand s'arretera t'on de se foutre de notre gueule ?

Richard 27/11/2013 13:18

Bonjour,

Un exemple concret concernant la TVA à + 3%
leur bêtises souvent étayées par les pseudo journalistes économiques jaloux et incompétents
Donc sur un chiffre d'affaires de 2 M€ un hôtelier va payer environ 50 000 de plus de TVA par an
Et ce n'est pas le client contrairement à ce qu'ils prétendent qui payera à la sortie, car le prix est fonction du yield management uniquement et fixé par la concurrence et les comparateurs

Avec les autres taxes cumulées !!!
Une entreprise sur deux déjà fragile va recevoir le coup de grâce

Comment rester calme devant tant de haine

Présentation

  • : Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • : répondre gratuitement aux questions que se posent les nouveaux créateurs d'entreprises pour les aider dans leur activité
  • Contact

Profil

  • le banquier entrepreneur
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant  d'une belle PME,  ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre 
pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs  et dirigeants d'entreprises .
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant d'une belle PME, ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs et dirigeants d'entreprises .

Recherche