Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 10:51
Les frais bancaires toujours plus chers.

Pour faire suite au précédent article, voici un résumé de l'étude que vient de publier cette semaine, UFC-Que. Après avoir étudié et comparé avec précision les tarifs 2014 de 129 Banques ou Etablissements financiers, l'association de consommateurs publie le palmarès des banques les moins chères.

Voici les 10 premières de son classement :

  • 1 - ING Direct (0 euro)

  • 2 - Boursorama Banque (0 euro)

  • 3 - Fortuneo (18 euros)

  • 4 - Hello Bank (38 euros)

  • 5 - MACIF (122,10 euros)

  • 6 - Monabanq (123,50 euros)

  • 7 - Groupama Banque (143,25 euros)

  • 8 - Crédit Agricole Aquitaine (145,65 euros)

  • 9 - La Banque Postale (145,90 euros)

On y retrouve sans surprise les banques en lignes.

L'association donne aussi dans son étude d'autres éléments révélateurs :

- pour un même profil de client, utilisant sa banque de la même manière, la facturation des frais à l'année peut aller de 0€ à 230€ !

- en moyenne, les frais de tenue de compte ont pratiquement doublés depuis 2010 ( soit une hausse de 98% !)

- les frais sont globalement établis "à la carte" selon le profil du client. En effet, pour un jeune ,ils iraient de 0€ à 131€, pour un actif de 12 à 278€ et pour un sénior de 44 à 529€ !

Pour ce dernier point, il y a deux lectures possibles :

Soit on suit les arguments marketing des banques et on croit qu'elles font des efforts pour favoriser les revenus nets les plus faibles, soit on y voit une politique commerciale beaucoup moins sympathique.

En effet, les jeunes sont des utilsateurs d'internet et donc plus enclin à aller vers des banques en ligne, les actifs sont souvent attachés à leur banque par un prêt immobilier, donc plus captifs, et enfin les séniors sont installés dans des habitudes qu'ils auraient du mal à modifier, surtout si c'était pour aller vers une banque en ligne.

Vous ne serez pas surpris que je sois partisan de cette deuxième hypothèse, et cela est bien dommage car elle met en cause la relation client/banque, puisqu' au lieu d'être fondée sur la confiance et le conseil, elle est plus basée dans ce cas sur l'intérêt financier qu'elle représente pour la banque.

Vous avez les éléments de comparaison en main, alors, comparez, négociez, ou changez de banque, pour aller pourquoi pas vers une banque en ligne.

Partager cet article

Repost 0
Published by le banquier entrepreneur - dans Economie Business Entreprenariat
commenter cet article

commentaires

Steevy 30/01/2014 17:28

Bonsoir,
Depuis quelques temps, nous avons fait ce même constat et comptons bien passer l'ensemble de nos comptes vers des banques en ligne, car même avec une banque physique la majeure partie des opérations, aujourd'hui, se fait en ligne (ie. Anecdote : Une conseillère bancaire nous précisant qu'il vaudrait mieux faire le virement depuis chez nous, car payant si fait à l'agence)

Plusieurs points pour compléter cet article :
- Même pour les actifs, les banques en ligne commencent aussi à prendre le dessus. En effet, Boursorama propose des prêts immobiliers très concurrentiels et donne accès au Crédit Lombard, jusqu'à présent réservé à des clients assez fortunés et/ou de banques privées (certes dans une forme simplifié, mais c'est un début)
- Le constat est le même pour les assurances-vie en ligne : pas d'obligation de versement, pas de frais d'entrée, de sortie, des frais de gestion réduits et des rendements comparables, voir meilleurs à ceux des grandes banques pour les fonds euros.
- et pour finir, toujours le même constat pour les courtiers en bourse en ligne : les frais par ordre sont ridiculement faibles et un ensemble de "faux" frais ont disparus : pas de frais de garde, pas de frais d'inactivité, pas de frais d'ouverture ou de clôture, pas de frais de tenue de compte.

La plupart des activités bancaires sont aujourd'hui bien plus rentable pour le consommateur en étant en ligne. Néanmoins ce n'est qu'une petite victoire, car se sont, bien sûr, les même maison mère derrière un nouveau nom... Que se passera-t-il quand ces même banques en ligne auront le monopole ? Les tarifs ne risquent-ils pas d'augmenter ? N'allons-nous pas nous retrouver avec les même tarifs, mais sans plus aucune agence physique ? Aujourd'hui, Boursorama sonne encore mieux que Société Générale, espérons que cela dure ;)

Le Banquier Entrepreneur 31/01/2014 09:37

Bonjour Steevy,
merci pour ce complément d'informations.Anecdote pour anecdote, je suis client depuis sa création d'une banque en ligne, et paradoxe,j'étais encore à cette époque cadre chargé du développement dans une banque classique,et en terme de frais et de conditions de placements, j'avais déjà sans aucun traitement de faveur particulier des conditions meilleures que celles que me consentait mon propre Etablissement !!
En ce qui concerne votre interogation sur l'évolution des tarifs des banques en ligne, je pense qu'on peut être assez confiant.En effet sans défendre la politique tarifaire des banques classiques,il y a quand même pour partie une justification économique car une agence bancaire coûte très cher : les locaux, la sécurité,le personnel.C'est sur ces points que les banques en lignes font beaucoup d'économies. Et même si elles arrivent un jour à une situation de monopole, elles seront toujours concurrencées par les banques étrangères, ce qui devrait calmer,le jeu.
Vous noterez que la 1ere banque citée par UFC Que Choisir à égalité avec Boursorama est ING.

Présentation

  • : Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • : répondre gratuitement aux questions que se posent les nouveaux créateurs d'entreprises pour les aider dans leur activité
  • Contact

Profil

  • le banquier entrepreneur
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant  d'une belle PME,  ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre 
pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs  et dirigeants d'entreprises .
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant d'une belle PME, ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs et dirigeants d'entreprises .

Recherche