Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 14:57
ALLONS NOUS VERS UNE NOUVELLE CRISE FINANCIERE ? (2)

La situation actuelle.

Dans un but louable pour tenter de relancer l'économie réelle, les banques centrales ont mené deux actions:

Injection de liquidités dans les circuits économiques et baisse des taux (la plus importante jamais réalisée, actuellement 0.25% pour la FED, 0.05% pour la BCE !!)

Nous voilà donc avec énormément d'argent et pratiquement au taux de 0%. Une partie de ces fonds a bien servi à améliorer la situation de l'économie réelle, en offrant du crédit moins cher dans le but de relancer les investissements et la consommation, donc la croissance. Malheureusement, la plus grande partie de cet argent est entrée dans les circuits financiers alimentant la spéculation par l'intermédiaire des banques qui n'ont pas perdu leurs mauvaises habitudes.

S' il ne faut citer qu'une seule bulle spéculative, citons la bulle immobilière chinoise: plus de 20% des nouveaux logements constuits en Chine sont vides , soit environ 67 millions. On pourrait se rassurer en disant qu'à l'échelle du pays il faut relativiser. C'est faux car cela représente 15 % de son PIB.

Cette bulle spéculative immobilière s'accompagne depuis 3 ans de la création d'une bulle spéculative financière car le système a poussé les chinois à spéculer en bourse et ils sont par nature, très joueurs.

Les mini krachs successifs récents sur les places financières asiatiques illustrent bien cette situation de distorsion entre l'économie réelle et l'économie virtuelle.

A celà, il faut ajouter que tous les économistes s'accordent aujourd'hui pour dire que les chiffres de la croissance en Chine sont depuis toujours largement surévalués. Pourquoi ne l'ont ils pas dit plus tôt ?

Alors quand on sait que ces mêmes économistes pariaient sur la croissance durable dans les pays asiatiques pour relancer la croissance mondiale , on peut s'inquiéter !

N'oublions pas que ces même spécialistes de l'économie, annonçaient pour la période de 2015 à 2020, une envolée du prix du baril de pétrole pouvant aller jusqu'à 200 dollars.Les conséquences annoncées étaient une relance de la consommation mondiale venant des pays émergents producteurs, qui voyaient leur richesse augmenter, et cela accompagné par les autres pays exploitant les gaz de chiste, exploitation devenant rentable quand le prix du baril dépasse 130 à 150 dollars.

Qu'en est il aujourd'hui de toutes ces prévisons avec un baril à 35 dollars ?

Les pays qui misaient sur l'exploitation de ces gaz de chiste ne vont donc pas trouver là le relais de croissance attendu, et que dire des pays producteurs de pétrole, citons simplement le Vénézuéla qui appelle déjà au secours le FMI et l'Arabie Saoudite qui annonce pour la première fois son troisième déficit budgétaire qui devrait en 2016 frôler les 20% de son PIB.

Nous voici donc à nouveau avec trois signes annonciateurs d'une possible crise financière :

excès de liquidités, bulles spéculatives, distorsion entre économie virtuelle et réelle.

Il ne nous manque plus que l'effet déclencheur.

Avant la faillite de la banque Lheman Brothers en 2008, c'est la faillite en fin 2007 de deux fonds spéculatifs de la Banque Bear Sterns qui avaient déclenché la crise des subprimes. Hé bien nous venons d'avoir en grande discrétion médiatique pendant les fêtes de fin d'année 2015, la faillite de deux fonds spéculatifs au USA : le New-Yorkay Third Avenue et le Store Lion.

Ajoutons à celà en Janvier de cette année la faillite de la grande banque russe Wnechprombank qui faisait suite à celles enregistrées en novembre 2015 des banques RSB 24 (Banque slave russe), 124e banque du pays par les actifs, de la Banque régionale de développement (280e), de la Banque régionale d’Epargne (329e) et de Mejregionbank (502e), portant ainsi à plus de 60 le nombre de banques en Russie qui se sont vu retirer leur licence en 2015 !

Voilà tous les ingrédients et les signaux d'alerte sont là. Même le FMI tire la sonnette d'alarme en disant qu'une nouvelle crise financière est très probable précisant que si elle ne déboule pas en 2016, ce sera dans les années suivantes en ajoutant en plus que l'effet dévastateur sera certainement plus important que celui des crises précédentes.

Alors pour vos placements boursiers, faites comme les financiers , tirer plus vite que les autres, il vaut mieux une rémurération certes "ridicule" d'un livret à 0.75%,et de l'argent restant disponible, qu'un risque fort d'une énorme perte en capital l .

Partager cet article

Repost 0
Published by le banquier entrepreneur - dans Entreprenariat Economie Business
commenter cet article

commentaires

Hamza 03/03/2016 17:37

Très bon article

le banquier entrepreneur 04/03/2016 06:29

Merci pour votre commentaire. Attention ne vous laissez pas rassurer par la remontée actuelle des cours de bourse, car dans la plupart des cas c'est le résultat de débouclements de ventes à découvert réalisées sur la période de baisse précédente(ventes qui ont d'ailleurs amplifié cette baisse).On est bien dans des opérations de trading spéculatif ce qui ne remet pas en cause l'analyse faite dans l'article.

Présentation

  • : Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • : répondre gratuitement aux questions que se posent les nouveaux créateurs d'entreprises pour les aider dans leur activité
  • Contact

Profil

  • le banquier entrepreneur
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant  d'une belle PME,  ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre 
pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs  et dirigeants d'entreprises .
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant d'une belle PME, ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs et dirigeants d'entreprises .

Recherche