Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 00:00

imagesCAPT32OV-copie-1.jpgLe marketing sensoriel était déjà un franchissement d'étape dans la manipulation du client potentiel. En effet par rapport au formes de publicité traditionnelles, affichages, spots télé, faits pour attirer l'attention,le marketing sensoriel était déjà une agression, dans la mesure où il est difficile par exemple d'échapper à une odeur. On peut zapper à la télévision au moment des publicités, ne pas regarder les panneaux sur les bas cotés de la route mais comment échapper, lorsque par hasard l' on passe devant une croissanterie, à la bonne odeur de croissants chauds qui est expulsée vers l'extérieur. Le sens olfactif est spontané, car c'est lui qui déclenche aussi, une alerte en cas d'une très mauvaise odeur et induit un comportement de défense, voire de fuite qui peut être salutaire. Alors utiliser ce réflexe pour déclencher à contrario une sensation de plaisir pouvant donner une envie de consommer était déjà en soi une manipulation. Mais bon, pas besoin de trop sans plaindre car la sensation était sur le principe toujours agréable  et la possibilité de résister  réellement existante.

La technique du neuromarketing est tout à fait pernicieuse, voici le principe :

Des chercheurs ont déterminé dans notre cerveau des zones appelées" zones de satisfaction ou de plaisir" qui sont stimulées par des sensations, des odeurs et ces stimulis modifient notre comportement.

Alors ce sont créées des sociétés spécialisées qui ont fait appels à certains chercheurs plus soucieux de leur revenus que de la déontologie médicale. Elles ont alors engagé des "cobayes"  volontaires et rémunérés, qui acceptent de passer au scanner, pendant qu' on leur fait respirer par exemple des parfums de différentes compositions pour voir le degré de plaisir qui est enregistré inconsciemment par leur cerveau. On peut ainsi mettre au point des parfums plus ou moins, (voire non)  détectables qui agissent sur ces centres cérébraux de  satisfaction et vont déclencher chez le client potentiel, une sensation de plaisir dans un endroit où les produits d'une marque sont en vente. On crée donc  artificiellement une situation de bien être propice à l'achat.

Nous sommes là vraiment dans la manipulation, car le parfum diffusé même s'il est légèrement détectable n'est pas obligatoirement  en rapport avec le produit proposé. Cette technique affaiblit d'autant la capacité de résistance du client potentiel, puisqu'il n'associe plus le produit à la stimulation et ne voit pas venir le piège.

Bien évidemment aucune société n'avouera utiliser ces techniques, mais alors pourquoi des sociétes discrètes mais connues, avec des chiffres d'affaires en constante évolution, existent-elles ?

Elles ne se sont pas répertoriées dans le domaine de la recherche fondamentale, mais sont bien des sociétés commerciales, dont l'activité est bien de vendre le résultat de leur recherche à des clients !! 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by le banquier entrepreneur - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Nadia 06/06/2012 23:21

En effet, la frontière entre le neuromarketing et la manipulation me parait ici très mince. L'objectif du neuromarketing semble être de développer les techniques pour agir directement sur notre
cerveau "reptilien" - siège des peurs et des sensations, en vue de nous convaincre d'acheter un produit spécifique. Est-ce donc un simple argument de vente, un peu mieux développé? Pensez-vous
qu'il est nécessaire d'encadrer cette pratique et si oui, par qui et comment? Une autorité nationale, européenne ou mondiale?

le banquier entrepreneur 11/06/2012 14:02



Bonjour Nadia, je suis plus intransigeant que vous, je pense que cette pratique devrait tout simplement être interdite et sanctionnée et cela pour au moins 2 raisons que vous évoquez d'ailleurs :
un argument de vente a le droit d'être le plus percutant possible à la seule condition qu'il laisse à sa cible la possiblité de conserver une certaine capacité d'appréciation,de libre arbitre.
Quand on  cible l'inconscient, c'est complétement hors jeu!La seconde raison, est qu'une autorité capable d'effectuer un contôle ou une régulation ne pourrait être que mondiale, donc
possibilité illusoire.Ce qui peut être plus efficace, c'est d'abord d'informer le public que cela existe pour suciter un mouvement d'opinion,suceptible d'encourager des politiques à
faire promulguer des lois d'interdiction et de divulguer le noms des sociétés utlisatrices ou conceptrices de ces stimulis.   


 


 



cecile marketing olfactif 04/06/2012 15:28

Je trouve que le marketing sensoriel associé la manipulation est un sujet délicat car il faut définir où commence la manipulation. Je pense que dès qu'il y a tromperie sur la produit ou sur le
service, il y a manipulation. Mais lorsqu'il s'agit simplement de mettre un produit en avant et de créer une ambiance de bien être autour de ce produit ou service je ne pense pas qu'il y ait
manipulation, il s'agit d'une action marketing comme une autre.

le banquier entrepreneur 05/06/2012 14:12



je suis d'accord avec vous Cécile, définir où commence vraiment la manipulation n'est pas évident. Je pense comme vous, que la limite est  clairement atteinte quand il y a
tromperie sur le produit et le service. Mais je crois néanmoins qu'il y a différents dégrés de manipulation certainement consécutifs aux différents degrés de fragilité des
cibles potentielles. Et je ne pense pas que les actions marketing dans ce domaine puissent être suffisamment sélectives, pour des raisons économiques évidentes, l'objectif étant quand
même de toucher le plus grand nombre.Le choix de cet exemple était destiné à montrer qu'il y avait franchissement d'une étape, amenant vers le neuromarketing, et là je pense que vous
serez de mon avis pour dire que nous sommes vraiment dans de la compléte manipulation.   


 



Présentation

  • : Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • : répondre gratuitement aux questions que se posent les nouveaux créateurs d'entreprises pour les aider dans leur activité
  • Contact

Profil

  • le banquier entrepreneur
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant  d'une belle PME,  ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre 
pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs  et dirigeants d'entreprises .
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant d'une belle PME, ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs et dirigeants d'entreprises .

Recherche