Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 00:00

imagesCAF1DKE2.jpgDécidemment, les banques sont incorrigibles.On vient de voir dans l'article précédent qu'elles avaient trouvé un nouveau terrain de jeu spéculatif, le marché des métaux, mais cela ne leur suffit pas, elles reviennent sur le terrain des produits dérivés adossés à des opérations de crédits.

Rappelons que ce même type de support a été la cause du déclenchement de la crise des subprimes, dont nous subissons encore les conséquences aujourdhui.

A cette époque, ces produits dérivés appelés CDO (Collaterized Deb Obligation) étaient adossés sur des crédits immobiliers à taux variable, et quand les taux se sont envolés, les emprunteurs sont devenus insolvables, ce qui a déclenché la réaction en chaine de la crise immobilière. Ces CDO servant de matière première dans la composition des supports de placement appelés les subprimes ont, de part leur nature spéculative (effet de levier très important) enclenché un extraordinaire mouvement de baisse devenu incontrôlable, qui a été le déclencheur  la crise des subprimes.

Après 2007, les CDO ont pratiquement disparu des marchés financiers et on comprend aisément pourquoi.

Mais quand on pense que son métier est la spéculation et pas uniquement  l'accompagnement de l'activité économique, on ne peut pas s'empêcher de revenir à son addiction préférée....la spéculation ! 

Donc, rien de surprenant de retrouver les mêmes acteurs avec en tête d'affiche:    Goldman Sachs, Citygroup, Morgan Stanley.

Alors par quoi ont ils remplacé les CDO ?

Par les CLO ( Collaterized Loan Obligation) : soit des produits dérivés adossés encore sur des crédits, mais cette fois plus sur des prêts immobiliers aux particuliers, mais sur des prêts faits aux entreprises.

On reprend les mêmes cuisiniers, qui appliquent les mêmes recettes,  et ils changent simplement un des éléments de base du plat offert  à la spéculation.

Pourquoi le font ils ?

Pour essentiellement deux raisons :  ils considérent que les produits dérivés sont  une source de profits fabuleux ( quand cela va dans le bon sens)  et ils pensent que la crise s'étant éloignée, de nouvelles perspectives de croissance pour les entreprises vont apparaître, donc que cela va devenir un excellent terrain de spéculation.

Espérons qu'ilsaient raison sur le redémarrage de l'économie réelle, car ce qui est insupportable, c'est que les Etats laissent faire et  qu'ils assistent apparemment impuissants à  la nouvelle fabrication d'une possible bombe à retardement dans l'économie virtuelle qui pourrait à nouveau  avec des conséquences encore plus catastrophiques démolir l'économie réelle en train de se reconstruire. 

Partager cet article

Repost 0
Published by le banquier entrepreneur - dans Economie
commenter cet article

commentaires

more here 14/10/2014 12:09

It is informative to know how subprime mortgages affected the economic crisis. The real estate companies have took huge amount of money as mortgage loan and it has caused the financial instability. They are now facing its consequences.

immobilier à la réunion 09/09/2013 10:35

En tout cas, trop dépendre sur l'aide de la banque quant à l'amélioration de l'économie, surtout de la situation du marché immobilier, n'est pas trop une solution pour sortir de la crise.

Présentation

  • : Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • : répondre gratuitement aux questions que se posent les nouveaux créateurs d'entreprises pour les aider dans leur activité
  • Contact

Profil

  • le banquier entrepreneur
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant  d'une belle PME,  ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre 
pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs  et dirigeants d'entreprises .
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant d'une belle PME, ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs et dirigeants d'entreprises .

Recherche