Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 00:00

compta-pour-les--nuls.jpgNous n' allons pas parler dans cet article du compte d'exploitation prévisionnel qu'on fait pour valider son projet et qu'on présente à une banque pour obtenir éventuellement un crédit. Nous allons l'aborder dans le cadre de la gestion courante de l'entreprise. On vient de  voir dans l'article précèdent que le bilan arrive souvent  sur le bureau de l'entrepreneur en Mars/Avril,  au mieux, quand  il a déjà engagé près de 50% de sa nouvelle année d'exploitation sur les bases de réflexion de l'année précèdente. Alors, si une perte s'inscrit au bilan, les mêmes causes produisant les mêmes effets, le laps de temps pour corriger le tir sur l'année en cours devient très limité. Alors qu'elle est la solution ? La plus simple, mais onéreuse, c'est de demander à son comptable des situations trimestrielles qui permettent une vision au fil de l'eau de l'évolution du résultat probable. Mais on peut faire gratuitement beaucoup plus simple. L'important n'est pas de connaître à l'avance son résultat d'exploitation à l'euro près mais de savoir s'il va être plutôt positif ou plutôt négatif. Pour cela, il suffit d'un tableur Excel et on se limite donc aux grandes masses comptables .On n'en entretiendra que 4 :

- (A) le chiffre d'affaires

- (B) les charges variables

- (C) les charges fixes

-  (D)les impôts et taxes et amortissements

Les deux derniers paramètres on peut pratiquement les répartir à l'avance sur les douze mois de l'année, car ils sont presque totalement connus à l'avance.

Dans les charges fixes, on aura tous les frais de structures : location des bureaux, assurances, électricité, téléphone,etc..

on peut aussi en cas de salarié(s) y mettre salaire(s) et charges sociales (URSSAF et Caisses complémentaires). 

Pour les impôts, taxes et amortissements, c'est dans la plupart des cas déterminé par l'exercice précèdent, sauf événement majeur.

Les deux grandes variables sont le chiffre d'affaires et les  charges variables dont l'importance est logiquement fonction de l'évolution du chiffre d'affaires. Plus je fais de chiffre d'affaires, plus j'engage de frais pour pouvoir le réaliser. Il suffit donc une fois qu'on a rempli son tableur Excel pour l'année pour (C) et (D), de faire une mise à jour mensuelle de  (A) et (B). Bien sûr c'est de la comptabilité  "à la louche", mais c'est un véritable indicateur prévisionnel mensuel, qui permet de modifier rapidement la stratégie de l'entreprise en cas de nécessité.   

    

Partager cet article

Repost 0
Published by le banquier entrepreneur - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • : répondre gratuitement aux questions que se posent les nouveaux créateurs d'entreprises pour les aider dans leur activité
  • Contact

Profil

  • le banquier entrepreneur
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant  d'une belle PME,  ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre 
pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs  et dirigeants d'entreprises .
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant d'une belle PME, ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs et dirigeants d'entreprises .

Recherche