Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 00:00

imagesCA7K0MEQ piBon, je le concède, c'est un peu lourd comme  plaisanterie, mais personne à ma connaissance ne l'avait faite, donc voilà c'est fait !

Plus sérieusement ; ce qui vient de se passer en seulement quelques jours est révélateur de la réactivité des réseaux sociaux, du malaise des entreprises , et de l'impact d'une mobilisation forte mais non agressive sur un gouvernement.

Rappel résumé des faits pour ceux qui auraient manqué l'info.

Le 2 Octobre, un message est diffusé sur internet à l'attention des chefs d'entreprise, le titre est : "Pigeons, Pigeonnes"

il les alerte sur les nouvelles dispositions du projet de loi de Finances 2013, qui prévoit de ponctionner 10 milliards d'euros

sur les entreprises et les invite à une manifestation le dimanche suivant 7 Octobre à 15h devant l'Assemblée Nationale.

Et comme cela s'adresse à des personnes qui font du business, le message précise qu'en plus ce sera l'occasion de "networker" pour augmenter l'utilité de ce rassemblement.

En trois jours, c'est plus de 40 000 chefs d'entreprises qui répondent présents et dialoguent via les réseaux sociaux.

Parmi les projets de "plumage" fiscal des pigeons entrepreneurs, deux mesures sont particulièrement  désagréables :

la modification du statut d'auto-entrepreneur et l'augmentation conséquente de la taxation sur la plus value en cas de revente d'une entreprise.

Sur le premier point, je ne ferai pas de commentaire, car dans plusieurs articles dans ce blog, j'ai donné des éléments

précis sur la réalité de ce statut et là on est plus dans un débat de principe que dans  un véritable problème économique.

Par contre la seconde mesure  visant à taxer les plus values en cas de revente d'une entreprise de 32% à 60%, voire plus ( tranche maximale de 45%+ CSG + RDS) , ce qui ,de fait, ramènerai cette taxation a égalité avec l'impôt progressif sur le revenu est un véritable non sens économique.

Deux catégories d'entrepreneurs seraient plus particulièrement touchées :

D'une part, tous ceux qui prennent des risques en créant une entreprise, qui investissent beaucoup au départ , ne se payent souvent pas, et donc seraient  trop fortement taxés en cas réussite, quand ils voudraient légitimement récupérer le fruit de leur énorme travail.

D'autre part un nombre extrémement important de chefs d'entreprise actuels qui sont en âge de prendre une retraite bien méritée,d'ailleurs plutôt à 65/70 ans en moyenne qu'à 60 ans.

Une enquête du réseau des Chambres de Commerce et d'Industrie révélait en 2004 que 45% des chefs d'entreprise avaient plus de 50 ans, dont 28% plus de 55ans et 12%  plus de 60 ans. Depuis, ils ont tous pris 8 ans de plus.    

Pour eux, cela serait la double peine fiscale, une vie entière à payer des impôts sur les bénéfices de leur entreprise

et à l'arrivée, une taxation suppémentaire  comme si la valeur créée après impôts était un revenu supplémentaire.

Au moment ou notre pays a le plus besoin de ses entreprises pour relancer la croissance et l'emploi, voilà  bien une stratégie fiscale indaptée.

Face à cette mobilsation, le gouvenement entame une manoeuvre de repli. Le Ministre du Budget  Jérôme CAHUZAC reconnait publiquement que le gouvernement a "probablement " commis une erreur. Alors "Pigeons,Pigeonnes", attendons la nouvelle mouture du Ministère des Finances. 

Partager cet article

Repost 0
Published by le banquier entrepreneur - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • : répondre gratuitement aux questions que se posent les nouveaux créateurs d'entreprises pour les aider dans leur activité
  • Contact

Profil

  • le banquier entrepreneur
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant  d'une belle PME,  ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre 
pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs  et dirigeants d'entreprises .
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant d'une belle PME, ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs et dirigeants d'entreprises .

Recherche