Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 17:46

chomage_partiel_personnel.jpgSuite aux mauvais chiffres du chômage dont la tendance ne devrait pas s'améliorer, et donc  face à cette sombre perspective du marché de l'emploi, beaucoup de chômeurs vont peut être tenter de se mettre à leur compte  pour retravailler. A partir d'exemples que j'ai rencontré, faites attention et  suivez bien le mode d'emploi suivant.

Première recommandation : ne cherchez pas à gagner du temps en vous inscrivant  comme auto-entrepreneur avant d'avoir été enregistré officiellement comme demandeur d'emploi. Si vous faites cela vous ne pourrez plus du tout bénéficier des aides que je vais détailler maintenant.

Quand vous expliquerez votre projet à Pôle Emploi, vous pourrez demander deux types d' aides, qui comme nous allons le voir, n'ont pas le même intérêt.

La première qui semble la plus évidente est l' ARE ( Aide au Retour à l'Emploi), si vos droits sont supérieurs à 15 mois, vous serez indemnisés pendant ces quinze mois tout en excerçant votre nouvelle activité.Voilà une situation qui parait rassurante. Hé bien pas vraiment , car  tout ce que vous encaisserez de votre nouvelle activité (on parle de chiffre d'affaires, pas de bénéfice) vous sera déduit de vos indemnités chômage, après une déduction forfaitaire de

71% par exemple pour une activité "achat vente" et 50% pour une activité "commerciale ou de prestations de services" .

Pire encore, si vous ne déclarez rien, un système forfaitaire s'applique, avec réduction de vos allocations, de 583,80€/mois la première année et 875.70€/mois la deuxième année.

La seconde me semble de loin la plus intéressante c'est l'ARCE (Aide à la Reprise et à la Création d'Entreprise). Pôle Emploi vous verse la moitié de vos allocations chômage  en deux  fois , 50% dès votre déclaration d'auto entrepreneur

et les autres 50%, 6 mois après. Même si la somme versée au total est plus faible, cela présente trois avantages :

- 1  vous disposez de trésorerie pour démarrer votre activité, et on a vu combien cela était important

- 2  l'argent que vous encaissez  de par votre nouveau job, n'influe en aucun cas sur les versements de Pôle Emploi

- 3  une info que Pôle Emploi ne vous donnera pas spontanément, si vous voyez que votre nouvelle activité ne marche pas,

 arrétez  de suite, et le système des indemnités se remettra en place, sur les bases initiales déduction faite de sommes déjà versées.

Cette seconde stratégie me semble de loin la mieux adaptée quand on veut  se lancer dans l'activité d'auto- entrepreneur ,car , comme on l'a vu dans des articles précédents: il faut de la trésorerie et ne pas s'acharner sur un projet qui ne trouve pas son marché.  

Partager cet article

Repost 0
Published by le banquier entrepreneur - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Louis 16/06/2012 08:04

Merci beaucoup pour votre article, vous avez tout à fait raison, c'est vrai que la seconde solutions est la plus intéressante. Il y a par contre une notion de délais à prendre en considération pour
que les droits reprennent en cas d'échec dans votre création d'entreprise. Vous devez agir dans les 2 ans qui suivent votre inscription à Pôle Emploi, sinon l'ensemble de vos droits est perdu.
C'est important de le considérer, car 2 années peuvent passer très vite.

le banquier entrepreneur 16/06/2012 16:57



Merci, Louis pour cette  importante précision chiffrée.Elle était pour moi sous entendue quand je disais qu'il fallait arréter  très vite en cas de constat d'echec. Mais 
comme vous le dites à juste titre deux ans peuvent passer très vite surtout quand on s'investi à 200% dans une nouvelle activité.J'ai écrit cet article après avoir constaté  dans mon
entourage des chômeurs qui avaient faits ces mauvais choix stratégiques.Autre piège à éviter, vouloir aller trop vite, et  pour tenter de gagner du temps dans sa nouvelle activité,se
déclarer auto-entrepreneur avant que le Pôle Emploi ait validé l'accord sur les droits aux allocations chômage.Dans ce cas la solution 1 est imposée, le choix 2  n'est plus
possible, car comme on peut être salarié et auto-entrepreneur, la création d'entreprise étant antérieure à la validation du dossier par Pôle Emploi, l'accès à l'ARCE devient impossible.


    



Présentation

  • : Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • Le blog de creer-gerer-une-entreprise
  • : répondre gratuitement aux questions que se posent les nouveaux créateurs d'entreprises pour les aider dans leur activité
  • Contact

Profil

  • le banquier entrepreneur
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant  d'une belle PME,  ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre 
pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs  et dirigeants d'entreprises .
  • banquier à la retraite depuis peu , devenu gérant d'une belle PME, ayant la double expérience de la vie de l'entreprise, et encore du temps libre pour apporter gratuitement des réponses aux créateurs et dirigeants d'entreprises .

Recherche